Faire un bilan de compétences devrait être obligatoire

Categories: TémoignagesPublished On: septembre 14th, 2016
admin
PARTAGE

Je m’appelle Charles, j’ai 27 ans (ce qui fait de moi un Y-ers). Je travaille depuis 5 ans au sein d’une PME industrielle de la métallurgie d’une soixantaine de personnes. Au cours de cette première expérience professionnelle j’ai notamment eu l’occasion d’apprendre à définir une politique commerciale (et dans ce cadre, à développer d’étroits partenariats), à créer l’implantation industrielle d’un site de production, à mettre en place une démarche d’amélioration continue et à assurer le renouvellement de normes qualité. Plus encore, j’ai eu l’occasion de vivre et survivre à un dépôt de bilan, ce qui humainement n’est pas sans conséquences, négatives comme positives.

Il y a quelque temps, il m’a été proposé de prendre la suite à la tête de l’entreprise. Bien entendu, cela mérite réflexion, prise de recul. Bien que je la réponse m’était évidente (no thanks !), il était important pour moi d’apporter des réponses aux questions suivantes :

Qui suis-je vraiment ? Qu’est-ce que je sais faire (de bien) ? Qu’est-ce que j’aime faire ?

En parlant de mes interrogations aux plus avisés de mon entourage, j’ai pu entendre : « bah fais un bilan de compétences », « un quoi ? », je n’avais jamais entendu parler de cela avant. Je me suis alors dit que je ne risquais rien à en faire un.

Après avoir rencontré plusieurs coaches , mon choix s’est naturellement porté sur Olivier. Le « feeling » est tout de suite passé. Je pense qu’il est fondamental d’avoir ce lien avec son coach. Cela permet de travailler en toute confiance et de manière constructive.

Au cours de ce bilan, Olivier m’a fait faire des tests à travers lesquels j’ai compris pourquoi j’étais parfois incapable de gérer telle ou telle situation alors qu’à l’inverse, j’excellais dans telle ou telle autre. Cela m’a permis très vite de tirer un trait sur certains domaines d’activité, certaines fonctions. Idem pour les valeurs que je défends et que je dois rechercher dans l’environnement à venir.

Il m’a demandé de lui restituer les situations les plus marquantes de ma vie professionnelle, celles dont j’étais fier et dans lesquelles je me suis senti à l’aise. Cela m’a permis d’identifier mes domaines de prédilection.

Au fil des séances et réflexions j’ai pris conscience que mon souhait était d’accompagner les chefs d’entreprise et managers, plus particulièrement dans le domaine du Lean Management (qui est une approche systémique visant à tendre vers l’excellence opérationnelle).

Lorsque je parle autour de moi de ce que ce bilan m’a apporté, je m’aperçois que beaucoup de gens, pour ne pas dire la totalité, sont perdus, ne sachant plus vraiment pourquoi ils se lèvent le matin. L’objet du bilan étant de définir ce qui nous rendra heureux et nous permettra de nous épanouir. Il devrait être, à mon sens, obligatoire !.

Si vous décidez de faire un bilan de compétence, gardez à l’esprit qu’un vrai coach, n’est pas là pour vous donner des réponses toutes faites : il est là pour vous amener à vous poser les bonnes questions. On sait où le bilan commence mais jamais où il nous amène !

Je profite de ce témoignage pour remercier Olivier de m’avoir accompagné tout au long de cette réflexion.

Une mise en relation ?

Si vous souhaitez être mis en relation avec cette personne, vous pouvez me contacter par mail. 

Olivier Hennerez
Conseil en transition de carrière

olivier.hennerez@maia-conseil.com

 

Leave A Comment